J’ai le privilège de passer 10 petites minutes avec Comah… On retrace ses débuts sur les plus grandes scènes et ses influences musicles. Le jeune pionnier de minimal progressive me confie sa soif en terme de nouveautés et de découvertes…

12525464_10154035932529557_865619709203261171_o.jpg


 

1/ I : Salut Comah ! J’ai lu plein de trucs sur toi avant le Reperkusound, parce que je ne connaissais pas. Est ce que tu as kiffé déjà la programmation de manière générale ce soir ?

Comah : J’adore tous les festivals de manière générale, et ça fait vraiment plaisir d’être sur le Reperku ce soir. J’étais jamais venu en tant que public mais plein d’amis à moi sont là, et étaient présents sur les années précédentes.

I : Tu es jeune compositeur de minimal progressive, et tu es d’ailleurs le pionnier de ce genre. Est ce que tu pourrais nous parler un peu plus de ton style et de la manière dont tu composes ?

C : J’ai commencé à mixer dans ce style parce que je me suis dis qu’il manquait quelque chose dans les styles musicaux qu’il existe déjà. Tout ce qui était de l’ordre de ce que j’appelle « les musiques sérieuses », c’est à dire la hardtech, la psytrance; des trucs qui tapent vraiment ! C’est très rapide, et je pensais qu’il y avait vraiment quelque chose à faire dans un bpm plus lent, ne serait-ce tout aussi lourd. Du coup je suis parti là dedans, avec des basses psytrance progressives, un bpm plus léger, mais je pense ça reste tout aussi lourd !

 I : Et ça sous-entend tout ce que t’écoutes de manière générale ?

C : Ouais j’écoute pas mal de psytrance. En fait, j’écoute tout ce qui appartient à la musique électronique. Même des trucs plus lents, genre Boris Breja que j’aime beaucoup. Mais j’écoute finalement plein de choses, que je sois dans ma voiture ou chez moi je mets pas forcément que de la musique électronique. Je peux écouter du rock aussi ça me dérange pas !

 

2/ I : Malgré le fait que tu sois jeune, t’as déjà eu l’occasion de voyager à travers le monde, quel est ton meilleur souvenir de tournée ?

C : Ouais, ça va je commence à vieillir un peu quand même… (rires)
Mon meilleur souvenir ? Ça dépend, franchement toutes les dates que j’ai faite je les ai toutes trouvé super. J’adore voyager, j’adore rencontrer des personnes différentes, et chaque pays à sa façon d’exprimer la musique, ils ont une danse, un truc spécial, et chaque accueil est différent. C’est pour ça que j’aime bien jouer un peu partout, donc j’ai pas forcément de meilleur souvenir.

 I : Ta « nouvelle vie » est un meilleur souvenir donc !

: Oui voilà !

 

3/ I : Ton projet a commencé il y a un an tout juste, et tu as déjà un public derrière toi qui te suit de près, quelle est la recette de ce succès ?

: Un peu plus d’un an, j’ai commencé en janvier 2014 à peu près…
Je sais pas si il y a vraiment une recette, je pense qu’il faut être là au bon moment, proposer les bonnes choses au bon moment. Et puis après c’est un style musical nouveau donc un style accrocheur et je pense que c’est pour ça que les gens sont venus dans ce style. Mais je pourrais pas t’en dire plus…

 

4/ I : Comment appréhendes tu l’avenir ? As-tu des projets en cours ? Des exclus à nous faire partager ce soir ?

: J’ai énormément de projets ! En ce moment, c’est clair que j’essaye de faire des trucs vachement nouveaux. Depuis que je fais de la minimale progressive, donc depuis deux ans et demi maintenant, j’essaye chaque fois d’évoluer un peu plus; soit dans les sons, soit en qualité (mix / mastering).
Bon y’a rien qui est sorti encore mais le 9 mars dernier je crois, j’ai mis une vidéo en ligne sur mon Facebook qui a rien à voir avec mon projet ! Ça fait limite techno, avec des mélodies progressives house. Donc oui y’a pas mal de nouveautés qui arrivent pour l’avenir ! 


5/ I : Ton expérience Reperkusound en un mot ?

: Bah j’ai pas encore joué, je suis arrivé vers 00h et je joue à 3h30… Mais pour moi c’est l’ambiance festival de manière générale, tu rencontres des gens dans les backstages, tu rencontres des artistes dont je suis fan moi-même et c’est ça que j’adore !

I : Je viendrais te voir jouer et je viens te reposer la question plus tard ! 

C : Ouais grave !


Facebook - Soundcloud - Site internet
Publicités