Je rejoins l’Entourloop pour une petite Entourlooperie à la bien !
Des questions sans réponses en passant par leur parcours et leurs nouveaux projets en collaboration avec le MC Troy Berkley et le trompettiste Nzeng, on a tchatché de tout et de rien avec la joyeuse troupe et c’était bien.

12890927_1065898116815767_8801830877489788974_o copie.jpg


 

1/ I : Salut L’Entourloop ! J’ai su que vous vous étiez déguisés ce soir (et ça a bien fait rigoler Antoine) ! C’était quoi le délire derrière tout ça ?

The Architect : Déguisés ? Non… y’a des anciens, des papis qui jouent avec nous… On est plusieurs beatmakers en fait, on va dire trois ou quatre. Non en fait on est représenté par les anciens sur scène, on sait pas qui c’est. Mais ils assurent !

 

2/ I : L’Entourloop est né en 2013 de la collaboration entre The Architect et Deej’o, comment ça s’est passé ?

TA : A la base c’est uniquement sur Internet avec des remix. Avec Deej’o on a développé la formule live, avec Befour à la vidéo aussi. Petit à petit on a rencontré les anciens qui nous ont remplacé. Et depuis on tourne avec Troy au micro, et Nzeng à la trompette.

 I : Ça c’est votre rencontre professionnelle on va dire, mais votre vraie rencontre c’est quand ?

TA : On s’est rencontré pour la première fois à Montpellier, où Troy jouait avec Fogota avec une autre équipe. On a pris une grosse calote, on s’est rencontré dans les loges, gros coup de cœur artistique dans un premier temps et puis l’homme ensuite.

Deej’o : Ouais c’était ça !

 I : Vous êtes Stéphanois à la base c’est ça ?

TA: Oui on est principalement de Saint-Etienne ! Troy il vit en Bretagne, mais il pourra mieux parler de lui !
On est en recomposition quoi…

 

3/ I : Si je devais retenir un morceau ce serait « Dreader than Dread » en featuring avec Skarra Mucci et je trouve que c’est assez dingue d’avoir pu aller le chercher, comment cela s’est fait ?

TA : Ca s’est fait avec Sperka et Dee’jo et ça s’est fait en fait grâce à Kunta de Livity Reggae à Lyon qui a son shop. Skarra Mucci jouait à Lyon, on avait fait quelques prods et on était les seuls à lui avoir proposé un truc un peu différent, donc ça collait !

 

4/ I : Derrière vous il y a deux productions Banzaï Lab (un label bordelais) et Face B (un label sur Saint Etienne/ Lyon/ Montbrison), qu’est ce que ces collaborations vous ont apporté ?

TA : Face B c’est les potos, la famille, c’est grâce à eux qu’on existe !

Deej’o : Banzaï Lab ils nous ont aidé au développement de l’album « Chicken in your town », et Face B est là depuis le début et suit nos projet.

TA : Big up Face B !

D : Ouais, big up Face B !

 

I : Ca vous a apporté quoi cette collaboration avec Face B ?

TA: Ils étaient aussi présents sur mes projets précédents avec Damien. Ils avaient déjà super bien bossés sur le projet The Architect. C’est des potes en fait qui ont monté leur structure en même temps que le groupe, c’est comme ça qu’on s’est connu et c’est devenu la famille !

 12661984_1022414797830766_1752132320702844715_n.jpg

5/ I : Votre expérience Reperkusound en un mot ?

D : Fat ! Non vraiment bien !

Troy : Whaou !

TA : A l’américaine ! Just « Whaou »

D : Ca fait deux mots par contre… (rires)

TA : Je dirais bruyant, mais dans le bon sens du terme. Non c’était cool !

 

I : C’est vrai qu’il y avait du monde quand même sur la Solar pour votre set !

: Ouais c’est vrai, en jouant dans les premiers on savait pas trop si les gens allaient être là directs ou si ça allait arriver plus tard. Mais ils bouillonnaient déjà avant qu’on monte sur scène !

TA : Et puis on a joué des titres de l’album, des nouvelles choses… Et Troy il a même joué des trucs qui vont sortir sur son projet solo, parce qu’il sort bientôt un album avec Fogata et Krak in Dub !

D : On reviste aussi certaines tracks du premier album, et Troy prend la place des MC’s.

TA : En fait, c’est surtout Troy qu’il faut interviewer si j’étais toi !

I : Je vais écouter tout ça ! Merci l’Entourloop !


Facebook - Soundcloud 

 

Publicités