Je voudrais vous parler de Catherine que je connais depuis maintenant quelques années.
Un ami (Abdel) pour ne pas le citer, m’a dit un jour “viens avec moi ce soir, je vais à un concert je te présenterais Catherine tu vas voir, elle est super sympa !”
Ma mémoire n’étant pas d’une qualité optimale (ce doit être la première fois que
j’emploie ce mot) je ne me souviens plus du groupe qui passait ce soir là mais je me rappelle bien par contre de Catherine…

La cinquantaine, 1m70, les cheveux gris, par coquetterie je ne dirai pas son poids qui à
mon avis ne dépasse pas les 65 mais bon,on s’en fout…

Bref, en fait, Catherine elle s’appelait Guy !!! Il était là, au milieu de plein de caisses, de sacs, de glacières, et ça, dans une dans une cuisine ! Mais où suis-je ? Après les présentations, Guy m’explique sa fonction dans le déroulement du concert et m’invite à l’aider dans la réalisation de sa tâche. En fait, le “catering” parce-que voilà le nom de ce service, s’appelle comme ça.

Dans le domaine du spectacle, notamment sur un tournage de film ou d’émission de télévision, une tournée, un concert, un événement ou un festival, il s’agit de la cantine, des repas servis au personnel (artistes et techniciens), parfois sous une grande tente installée pour l’occasion. (WIKIPEDIA)
Voila, tout est dit…

47575592_2061252917264581_8097792113665638400_n
Popol à gauche et JF au centre, une brioche à la praline et quelques huîtres en premier plan.

 

Catherine a par la suite changé de prénom, Laura, Sandra, Pat et maintenant Popol. Les prénoms changent mais à part quelques différences dues à l’organisation et à la manière de présenter, le job reste le même.

Début du marathon, l’heure d’arrivée sur le site varie d’un concert à l’autre, 9h00 pour le plus tôt et 14/15h au plus tard. La journée commence par le déchargement du matériel et de la nourriture, qui, suivant la salle, peut te défoncer les jambes de bon matin (les escaliers du Kao notamment).

Une fois tout rangé, un petit café en écoutant la douce voix du chef nous indiquer les menus du jour et les différentes préparations pour réaliser ceux-ci. Épluchage, coupage, râpage, oignons, carottes, patates, courgettes tout ce qui se consomme passe entre nos mains pour finir en entrées diverses et variées ou dans une gamelle pour la préparation du plat chaud. Arrive l’heure du repas, mise en place du buffet, de la boisson, découpe du pain etc… Et, c’est le feu, techniciens, bénévoles et bien sûr ARTISTES tout le monde a faim, mais tout se passe bien.

Les premiers arrivent pour le plat chaud et ce moment qui pourrait paraître à première vue sans grand intérêt est pour moi le meilleur de la journée (sans tomber dans l’extase non plus faut pas délirer) c’est un instant plus ou moins court (y don’t speake anglais, ça limite surtout avec les je ne parle pas french) donc c’est un instant, je disais plus haut, qui permet un contact presque intime avec les gens, découvrir des plats, retrouver des saveurs de l’enfance, amène parfois à des confidences et des anecdotes des fois nostalgiques et d’autres remplies de fous rires et de délires.

Bref, une fois remis de nos émotions (mouchoirs rentrés et vessies vidées, à cause des fous rires, putain, suivez quoi) il faut commencer le débarrassage, rangeage, nettoyage sans oublier la vaisselles qui reste le fil rouge de la journée, merci d’ailleurs à toutes les madames et monsieurs propres qui viennent plonger leur mains douces dans des bac plus ou moins pratiques et même parfois éloignés de la cuisine (non j’ai pas parlé du Marché Gare, c’est pas vrai).

Une fois tout ça fini reste le re-chargement du matos et une bonne journée se termine…

Ah oui, il faut savoir que le bénévolat avec Catherine permet des moments privilégiés, la rencontre avec les artistes quand ils n’ont pas leur habit de lumière, bon il y en a qui se la pètent mais il sont rares et puis on a aussi le temps de voir les concert, en salle ou en bord de scène ce qui est sympa surtout quand c’est blindé de métalleux qui pogotent…

Bon ben voilà, voilà la vie avec Catherine si ça vous dit de partager un moment de sa vie, bienvenue.

Remerciements,
Dead, Jérôme sans qui rien n’existerait (je parle de Mediatone bien sûr…)
Meumeu, toutes les Marie, Johan, Lydie la reine des loges, David, Fanch, Nath, Salomé, Laura, Sandra, Mumu et tous les autres…

JF

Publicités